intro

« Le monde d’Après » est une saga illustrée (format BD) décrivant l’effondrement de 2024 à 2043 et comprenant 4 tomes d’environ 150 pages chacun. 

L’histoire raconte les confessions d’un homme particulièrement immoral, Max, qui dirige une agence de communication d’influence pour les besoins des firmes mais pas seulement. Avec ses associés, il intervient sur beaucoup de domaines, allant du storytelling au marketing politique en passant par des opérations de com en greenwashing, des opérations de dénigrement contre un certain nombre de mouvements comme Extinction Rébellion etc.

Max et ses associés incarnent la réussite, la soif de pouvoir et, pour eux, il n'y a pas d'effondrement mais juste une compétition et des opportunités à saisir. Initialement directeur de l’Agence, Max deviendra plus tard Président d’une République en passant notamment par différents portefeuilles, Ministre de la communication et Ministre de la « transition écologique » ...

A travers ses témoignages, les opérations de communication menées, ses interrogations diverses, c’est une lecture personnelle du futur abordant plusieurs thématiques comme l’ère du bullshit et de la post-vérité, l’emballement climatique, les guerres de prédation sur les dernières ressources, le populisme et le marketing politique à l’ère du trumpisme victorieux, la sécession des élites, la crise énergétique et l’exploitation des migrants, les histoires que l’on se raconte et que l’on nous racontera probablement. Les contradictions lui seront apportées par sa fille, Emma, une « indécrottable escroloc » atteint de « névrose apocalyptique » et ne « voyant que le verre à moitié vide » et par Chloé, la femme dont il est éperdument amoureux mais sur laquelle il se raconte lui-même beaucoup d’histoires.

Le Tome 1 est sur le point d'être finalisé et j’ai besoin d’un feed back, savoir si le côté caricatural ressort bien, si cela vous plaît (illustrations, thématiques abordés etc.) Merci de jeter un œil aux quelques extraits suivants (les illustrations ne se suivent pas forcément, il y a dèjà près de 160 pages réalisées). La lecture est plus aisée sur un téléphone mobile.

Enjoy ! :

Extraits